J’ai écouté, j’ai pas aimé: Foster The People – Torches

Browse By

Foster The People, ou comment faire le buzz avec un album prêt à l’emploi que tout le monde aura oublié dans un an…

Pondez une ou deux chansons pop au refrain entraînant. Laissez les traîner sur le net, attendez que ça mousse, que ça hype, que ça buzze bien comme il faut. Faites vous signer par une major alléchée par l’odeur de profits mirobolants à venir. Laissez vous produire par des chirurgiens du son qui vous rajouteront un beat par ci, un peu de reverb par là. Bravo, vous sortez un premier album d’électro-pop décérébrée. Laissez les équipes de promotion de votre maison de disques faire leur travail et inonder de vos albums les radios et magazines musicaux de référence. Laissez reposer quelques instants. Vous obtiendrez un bel article dans les Inrocks où il est question de « dépendance immédiate » et de « sourire béat ». La journaliste aura dû vous confondre avec les drogues qu’elle s’enfile avant de pondre ses papiers à deux balles. Bravo, tout marche bien pour vous maintenant, vous vendez des disques à la pelle. Vous vous appelez Foster The People, parce que Foster est le nom de votre chanteur et que vous manquez d’imagination, et tout le monde vous aime…Tout le monde?

Non, car un irréductible blogueur résiste à la facilité et à la mièvrerie. Soyons sérieux. Même vous, lorsqu’on vous pose la question, vous avouez, je cite : « Beaucoup de gens nous ont dit que leurs enfants adoraient notre morceau, des gamins de 2 à 5 ans qui n’intellectualisaient pas encore la musique ». Cette lucidité vous honore. Vous faites de la musique pour les gens qui n’intellectualisent pas. Je me suis senti exclu d’office. De la musique pour les demeurés, donc. Je me disais bien.

Foster The People

Effectivement, l’album Torches a tous les ingrédients pour vous rendre abruti, au cas où vous ne l’étiez pas encore. Rythmes répétitifs, compositions la plupart du temps mielleuses et mièvres, chant digne de Maroon 5, paroles débilitantes. Ça se veut prétendument inventif, ce n’est qu’extrêmement répétitif et confus. Sur deux bons tiers du disque, on a l’impression d’écouter du mauvais MGMT. La journaliste des Inrocks aura sûrement oublié qu’un petit groupe américain nommé MGMT avait révolutionné l’électro-rock en 2007 avec l’énormissime album Oracular Spectacular. Torches en est une pâle resucée, une piètre copie. Et même si quelques morceaux sortent du lot et vous emportent, l’ensemble s’avère carrément indigeste.

En bref, oubliez vite cette grosse guimauve. De toute façon, il y a grande chance que Foster The People ne passe pas l’épreuve du deuxième album. Avec si peu de talent et une originalité aussi proche du néant, je suis prêt à parier que même la journaliste des Inrocks les aura oubliés dans deux ans.

Un petit détour par ici ?

14 thoughts on “J’ai écouté, j’ai pas aimé: Foster The People – Torches”

  1. Anonyme says:

    Cedric;
    Quand tu dit que "certains morceaux sortent du lot", des quels tu parles?
    Merci de rèpondre.

  2. Cédric QUENIART says:

    J'ai déjà, à plusieurs reprises, exprimé mon point de vue à ce sujet mais je réponds puisque tu m'y invites, au risque de me répéter. Il y a une multitude d'artistes qui ont sorti ces derniers mois des albums supérieurs à Torches. Je t'invite à faire un tour sur mes rubriques "J'ai entendu" et "Le groupe que les autres écouteront dans un an" pour te faire une idée de ce que j'écoute. J'ai des goûts très larges et j'écoute énormément de musique. Il y des disques que j'aime et d'autres que je n'aime pas, je ne vois pas en quoi ça gêne les fans de Foster the People. Et oui, Foster the People, c'est du MGMT de supermarché, je persiste. Alors ouvrez vos oreilles et cessez donc tous de vous attarder sur un disque qui n'en vaut pas la peine…

  3. Anonyme says:

    Cher cédirc,

    ce n'ai pas dans ma nature de forcer des personnes a écouter des chansons qui ne leur plait pas mais écoute l'album "Torches" plusieurs fois tu vera qu'il a quelque chose.
    j'ai moi même lu l'article ou il est dit " A chaque fois, il s’agissait de gamins entre 2 et 5 ans qui n’intellectualisent pas encore la musique, qui n’ont aucune culture musicale" mais pour terminé sa pharse cubbie fink précise "Ensuite, évidemment, les paroles rajoutent une certaine profondeur au titre, qui fait qu’il peut toucher des gens plus vieux." ce qui veut dire que leur muisique n'est pas que pour les gosses de 2 à5 ans!!!
    je serai curieuse de savoir ce que tu écoutes comme musique.(encore des chansons violentes, si ce n'est pas le cas alors encore une de ces filles qui doit
    se déecher en petites tenues.)
    Je suis tous a fait d'accord avec une autre personne Foster the people sortira un second album qui sera encore au numéro 1 des classements ( même pas forcement en France.)
    Répond et précise ton genre de muisquen et tes artistes préférés.

  4. Anonyme says:

    Cher Cédric,

    Tu es bien peu indulgent, tu oublies que bon nombre d'artistes se sont un peu cherchés avant de devenir ce qu'ils sont.
    Alors pour clôre le débat, on a peut être pas à faire aux futurs Beatles mais le style est pas mal et je préfère Call it what you want à Pump up Kicks, et il est vrai que les extraits en live rendent bien, ça change de ce qui se fait en ce moment. Là ou tu as raison, on attend le deuxième album pour valider ce succés.

  5. Marie says:

    Cher Cédric,
    Moi j’ai bien aimé ton article. Il m’a même fait sourire.
    Ton style d’écriture est assez piquant, dérangeant, je ne trouve pas qu’il soit offusquant et encore moins insultant. J’avoue que le parallèle que tu as fait avec l’interview de Foster the People était assez facile voire même attendu mais, comme tu l’avoues toi-même, cela vient surement de ta mauvaise foi. Je suis assez d’accord avec toi dans l’ensemble. Il y a bon nombre d’artistes qui mériteraient d’être plus sur le devant de la scène que Foster : mais comme tu le sais, la vie est injuste et parfois tout n’est qu’une question de chance. Mais ne boudons pas notre plaisir. Je préfère largement voir un groupe comme Foster réussir qu’un fils de/fille de dont la réussite n’est basée que sur l’aura de son père. Ensuite, concernant ta critique du disque elle est assez juste mais je ne peux en dire autant de celle du live. Oui la première fois que j’ai entendu la chanson Houdini ou Pumped up Kicks je croyais que c’était du MGMT (surement le genre de compliment que le groupe doit être fatigué d’entendre). Mais contrairement à MGMT, Foster a le mérite d’être bon en live. Car ne nous cachons pas la face. MGMT a parcouru les scènes du monde entier détruits par l’alcool et sous amphétamines : bref, incapables de nous donner un live correct. (cf : j’ai particulièrement ri devant leur prestation de Kids au festival de Reading.) J’ai quant à moi découvert Foster the People au festival des inrocks de Lille et lors de leur concert de Bruxelles deux semaines plus tard (sans ayant écouté leur album). Eh bien ils sont juste très bons live. Il est vrai que j’ai été moins emballé par l’écoute de l’album mais je dois dire que le rendu sur scène n’a rien à voir avec le studio. Ils ont vraiment une bonne énergie sur scène : je ne me suis pas ennuyée une seconde à Bruxelles (sachant que je voyais le concert pour la deuxième fois).
    Après je pense que ton post était une critique de l’album et non du live : mais un conseil, va les voir live pour parfaire ton jugement . tu risques même de taper du pied!

  6. Cédric says:

    Eh bien, je ne pensais pas susciter autant de commentaires enflammés en publiant cette critique certes un poil provocante de Foster The People. J'ignorais que dire du mal de Foster The People en France était à peu près aussi mal vu que de publier des caricatures de Mahomet…
    Encore une fois, je réponds, chère Chloé, que l'album Torches est largement inférieur à bon nombre d'albums parus en 2011 et pourtant boudés par la critique. (cf ma playlisyt des groupes que les autres écouteront dans un an).
    Je rappelle aussi que cet album, pourtant encensé par les Inrocks, ne s'est classé qu'en 99ème position de leur palmarès des disques 2011.
    Enfin, l'idée de ce blog, c'est aussi de sortir un peu des sentiers balisés et de découvrir autre chose. Ça demande un peu de curiosité et un peu de sens critique. Ne restez donc pas bloqués sur Foster The People. Il y a, par ailleurs, tellement de gens qui font des choses originales musicalement…

  7. Anonyme says:

    Beaucoup de critiques….. Tu qualifies leur musique de "grosse guimauve" libre à toi mais de là à dire que la journaliste à écrit son article sous l'emprise de drogues! J'aurais aimé trouver dans cette critique un ton moins cynique et grinçant car il faut tout de même reconnaître que si l'album n'est pas un chef d'oeuvre, quelques mélodies entraînantes sont toujours les bienvenues.. J'espère une réponse de ta part. Chloé.

  8. Cédric says:

    Un peu cash, sans aucun doute. J'assume tout à fait mes choix, mon côté provocateur et la pincée de mauvaise foi qui va avec. Libre à toi de ne pas partager mon avis sur certaines chroniques….Il me semble simplement que beaucoup de disques, bien meilleurs que Torches, n'obtiennent pas une reconnaissance pourtant méritée. Permets moi de m'en offusquer!

  9. Manon says:

    Je reconnais que j'ai fais une ou plusieurs faute, mais arrêtons de changer de sujet. Je pense que vous êtes un peu trop cash à mon gout, ce n'est pas en écoutant une fois l'album "Torches" que l'on peut juger du talent du groupe. Moi-même au départ je trouver que cet album ne valait pas grand chose, mais au fur et à mesure des écoutes je me suis dis que c'était un bon album. Malgré quelques chansons qui sont un peu nul je l'avoue, il y a de fortes chances pour que les Foster The People sortent un deuxième albums.

  10. Cédric says:

    Chère Manon, tout comme je te laisse libre de penser que Paramore est ou que Coldplay est (encore) un bon groupe, je prends la liberté de ne pas aimer Foster The People.
    Sur la question de l'intellectualisation, je ne fais que citer une interview de Foster The People. Ce sont donc eux et non pas moi qui le disent.
    Je répondrais volontiers favorablement à ta proposition de me produire sur scène mais, sachant que je n'aime pas non plus les concours de Miss, je crains bien trop qu'on ne m'oblige ensuite à défiler à moitié nu devant un jury de célébrités franchouillardes.
    Enfin, de grâce, lorsque tu postes un commentaire sur mon blog, merci d'accorder une attention plus soutenue à l'orthographe; j'ai failli comprendre que Mark Foster était cariste…

  11. Manon says:

    Adepte de bons groupe comme Coldplay, Muse ou encore Paramore, je ne suis pas du tout d'accord avec votre article. Foster The People n'est pas un groupe pour les gens qui n'intellectualisent pas. Il faut avoir un sacré culot pour mettre sa à la vue de tous. Allez y ! Montez sur scéne et chantez pendant au moins une heure et demie, et à la fin on verra si vous avez le carisme de Mark Foster. Franchement si c'est pour inscrire des conneries pareil sur votre site, je comprends pourquoi il est aussi peu connu.

  12. sativawil says:

    une grande partie de la valeur d un ensemble de musiciens se mesure sur scene et foster the people sur scene c est foster le pipeau.effectivement aucun interet.
    marrant, hein ? encore une pique anti inrocks (une nouvelle fois a propos, mais là n est pas la question)
    Vouloir tuer le père peut aussi signifier vouloir sauver le père, car si je ne suis plus que le père, ou la loi, je suis le dernier des réprouvés.

  13. Cédric says:

    Voilà un très courageux commentaire anonyme qui illustre bien à quel point j'avais raison en affirmant que Foster The People fédère un public de décérébrés…

  14. Anonyme says:

    Gros débile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher les boutons
Cachez les boutons