Marie Mathématique, les sixties leur collent à la peau

Browse By

Marie Mathématique nous ramène par la grande pop dans les 60’s et dans les jupes des speakerines.

Marie Mathématique, fille des sixties

C’est une fin d’année comme les autres. Au dehors, les jours s’amenuisent. Les cheminées fument comme Serge Gainsbourg. Derrière leurs fenêtres, les gens s’emmerdent en attendant la suite. Dans les rédactions des journaux, on n’a plus assez de mots ou de courage. Alors on compte ses heures, les morts, les points. Et on parle pour ne rien dire. Les tops de fin d’année fleurissent comme une épidémie de gastro-entérite dont La Femme et PNL seraient les symptômes. Je me détourne avec dégoût et je descends l’escalier du temps… direction Marie Mathématique.

Marie Mathématique, héroïne animée, cheveux noirs, robe-cigarette. Fille des sixties, que je n’ai pas connues mais que, pourtant, je regrette.  Dans ta bulle en mouvement, tu conjugues le futur au passé, introduite par une speakerine de noir et blanc vêtue. Gainsbourg chantait tes aventures en 65-66. Et maintenant, un groupe originaire de Toulouse et d’une autre époque a emprunté ton nom.

Marie Mathématique - Tous vous lendemains dès aujourd'hui

La bonne formule de Marie Mathématique

Ce qui frappe, chez Marie Mathématique, c’est la facilité avec laquelle ils se réapproprient les années 60. Nul besoin de forcer le trait, Mademoiselle Emmanuelle et Monsieur Jazz sont imprégnés de l’esprit des sixties. Cette époque où l’on se tournait vers l’avenir avec optimisme leur colle à la peau comme le look à Laroche Valmont. Et, de fait, le duo toulousain traverse allégrement les décennies pour offrir, à ceux qui s’y laisseront tenter, des lendemains qui chantent.

Tous vos lendemains dès aujourd’hui est un disque où rien ne semble impossible. Les textes sont audacieux, absurdes, parfois presque incompréhensibles. L’esthétique est résolument rétro, de la photo de couverture au son délicieusement salace. Batteries binaires, guitares cradouilles, production psyché-garage, chant savamment déphasé, Marie Mathématique a trouvé la bonne formule. Tout dans ce disque respire une forme de nonchalance vintage adorable. Il y a des albums qui gavent (vous en trouverez quelques-uns dans les tops de fin d’année) à force d’être boursouflés. Mais celui-ci se déguste comme un bonbon acidulé, ou une sucette à l’anis, en se demandant ce qui peut bien se passer sous la jupe de Denise Fabre. Ça méritait quand même un peu mieux qu’une place dans le top 2016 des disques jamais écoutés de Gonzaï.

Marie Mathématique – Tous vos lendemains dès aujourd’hui (2000 Records)
Retrouvez Marie Mathématique sur Facebook

Un petit détour par ici ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher les boutons
Cachez les boutons