Le groupe que les autres écouteront dans un an – Ep.156 : Naia Izumi

Browse By

Avec ses riffs de guitare frénétiques et sa voix de soul woman en velours, Naia Izumi fait une entrée remarquable dans la cour des grandes.

Clic. Le monde est à portée de main. Clic. Le monde n’est qu’une miniature de quelques centimètres carrés. Clic. Tu appuies sur la détente. Clic. Le moment que tu as oublié de vivre est capturé pour toujours. Tu n’es pas sur la photo. Tout le monde sauf toi et les fantômes.

Scratch. Je griffonne quelques mots en pagaille sur mon carnet. Scratch. Scratch. Le temps passe vite mais je suis trop occupé pour m’en soucier. Les mots se bousculent comme des groupies devant leurs idoles. Scratch. Scratch Scrath. « Choisis moi, écris moi », disent-ils. Alors je les laisse courir de ma tête jusqu’au bout de mes doigts.

Ta ta ta ta. L’instant ne dure qu’un instant. Et pfffttt ! Le temps glisse entre les doigts comme une poignée de sable fin. Mais chaque seconde a sa musique pour qui sait écouter. C’est cette musique que Naia Izumi traduit dans ses chansons. Les grands artistes n’inventent pas. Ils traduisent en d’autres langues : des instants en mots ; des secondes en sons ; des émotions en couleurs ; des sentiments en textures ; du passé en éternité.

Naia Izumi, chanteuse math rock soulNaia Izumi est jeune mais elle sait déjà ce qu’elle veut. Sa musique est reconnaissable à des kilomètres, inspirée par d’autres bien sûr, mais unique en son genre. Elle mêle des riffs de guitare nerveux et inextricables à un chant parfaitement suave. Un mélange de math-rock mâtiné de soul qui prend forme à mesure que se succèdent les EP. De Soft Spoken Woman en janvier à Natural Disaster il y a quelques jours, Naia a déjà sorti la bagatelle de 4 EP 4 titres en un semestre sans montrer le moindre signe de faiblesse. Au contraire, elle donne plutôt l’impression d’une prise de conscience. Comme si elle découvrait son immense potentiel en même temps que nous la découvrons. Ça nous laisse augurer encore de bien belles émotions en sa compagnie.

 

Un petit détour par ici ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher les boutons
Cachez les boutons