Payne, quand la lumière transperce les brumes

Browse By

Le premier album de Payne offre aux randonneurs égarés un chemin vers la lumière du jour.

Projections sur ciel gris de Payne

Un jour, je quitterai cet endroit. Ensuite, les murs se couvriront de végétation et seuls quelques passants égarés viendront encore flâner dans les allées. Mais, moi, je serai déjà loin. Et toutes les chroniques que j’aurai écrites au fil du temps ne m’appartiendront plus. Elles seront comme des centaines d’étoiles scintillant à des années-lumière. Bien sûr, je n’aurai pas cessé d’écrire. J’aurai juste poussé le rideau qui sépare la réalité de la fiction. Et  j’explorerai des territoires inconnus, comme le fait Payne sur son premier album.

Il paraît que le gris de Payne est une nuance de gris légèrement bleutée, mise au point par un aquarelliste anglais. Quand on y regarde de plus près, ça ressemble à un ciel d’hiver, le genre de ciel mélancolique où l’on s’appliquerait à peindre ses envies et ses espoirs. On y tracerait des points, des lignes, comme autant de trajectoires à suivre vers un nouveau soi-même.

Payne Someone is missing cover

Voyage entre brume et lumière

Payne, c’est aussi le nom d’un groupe belge créé autour de Joanna Lohro, une artiste d’origine française installée à Bruxelles depuis une dizaine d’années. Passionnée de musique depuis son enfance, c’est d’abord dans le cinéma d’animation et la bande dessinée que le jeune femme s’illustre. Mais, entre dessiner des paysages en couleur et les peindre avec des sons, il n’y a qu’un pas qu’elle franchit allégrement.

Payne Joanna Lohro

Le premier album de Payne s’appelle Someone is missing. Quelqu’un manque. Et Joanna et son groupe nous invitent à partir à sa recherche. Alors, à l’orée du jour ou  à la tombée de la nuit, nous mettons nos pas dans les siens. Et nous voilà entraînés dans ces paysages gris de Payne, Nous avançons dans la brume, aux heures où rêve et réalité se confondent. Pour tout bagage, nous emportons avec nous un piano et un violoncelle. Randonneurs silencieux, laissez-vous emporter par la voix de Joanna et la beauté des arrangements. Car, au bout du voyage, les brumes se dissipent et laissent place à la lumière d’un jour nouveau.

Payne – Someone is missing (Matamore, Microcultures)
Retrouvez Payne sur Facebook

Un petit détour par ici ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher les boutons
Cachez les boutons