Rose Babylone, échappées sensuelles dans un monde sans frontières

Browse By

Rose Babylone sort Libido, un road-record à bord d’une caravane rose, entre musiques du monde, poésie et sensualité

Ça se passerait comme ça. Dans toutes les histoires, il y a une jolie fille – au moins une – aux yeux grands comme l’océan. On ne l’aurait pas vue venir et, pourtant, elle serait là. Pour elle, on marcherait sur la tête, on brûlerait le passé, on décrocherait la lune.

On lui donnerait tout, on ne demanderait rien. On la suivrait, c’est tout. On se nourrirait d’un sourire qui nous tiendrait des semaines. On prendrait des chemins tordus et des décisions cons qu’on n’aurait pas le temps de regretter.

Et puis, vaille que vaille, on partirait en caravane, juste pour être dans son sillage. On irait jusqu’au bout du monde, parcourant les pays, les villes et les visages. On ne dormirait jamais deux fois dans le même lit. On ne saurait plus à quel sein se vouer. Dans nos têtes, des centaines de chansons se mélangeraient pour nous faire danser les neurones ou nous refroidir les circuits. On ne se poserait jamais ou alors quand on serait vieux, si on y arrive un jour, le visage buriné et les semelles usées.

rose babylone 2

On parlerait toutes les langues et on se comprendrait. Ce serait ça, pour moi, Rose Babylone. Des chansons qu’on chante ici ou ailleurs, mais qui viennent de là-bas, d’un peu partout. Mais, au fond, on s’en fout, d’où elles viennent, des frontières et tout ça. Les frontières, c’est pour ceux qui restent. Et nous, on veut bouger. Toujours être en mouvement, partout chez nous.

On parlerait de ces filles qu’on aime et qui nous font courir, et elles seraient le rose de Rose Babylone. Elles s’appelleraient Mary, Rachel ou Fatima. Elles seraient belles, évidemment, si belles qu’on en aurait le vertige et qu’on chanterait l’amour jusqu’à ce que les bouteilles soient vides et les voix, cassées. On glisserait les mains sous leurs habits, on respirerait leur odeur jusqu’à se rendre ivres.

Libido, 1er album de Rose BabyloneCe serait ça, Rose Babylone, un plan à trois musico-poétique dans une caravane rose, quelque part dans un monde sans frontières. Si ça ne suffit pas à réveiller votre libido…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher les boutons
Cachez les boutons