J’ai écouté, j’ai pas aimé : Stromae – Racine Carrée

Browse By

Reportage exclusif de ZIC-ZAG dans les coulisses des NRJ Music Awards à quelques minutes de l’entrée en scène de Stromaé.

Stromaé : Mini-moi, mini-moi… Où est-ce qu’il est encore passé, ce p’tit con ?
One Direction (regardant tous à droite) : …
Tal : Oh, qu’il est mignon ! Je te fais pas de bisou, j’ai du rouge à lèvres.
Stromaé : Grouille-toi, sale morveux, c’est bientôt à nous !
Tal : Vous allez chanter, c’est trop chou…
One Direction (regardant tous à gauche) : …

Stromaé : Ah…euh… il faut chanter ? Merde. Pas moyen de me souvenir des paroles. Va falloir qu’on improvise. Tiens, mets ça.

Arrive Stromaé. En stromobile, poussée par Mini-Lui. Tous deux sont affublés d’un accoutrement grotesque, probablement issu de la ligne de vêtements lancée par le “chanteur”. Rassure-toi, ami lecteur, le comble du mauvais goût n’est pas encore atteint. Stromaé, immobile, fait le mort. Est-ce bien lui ou sa réplique en cire ? Quel suspense haletant ! Les fans de Julie Lescaut doivent s’y retrouver. Deux vigiles l’escortent, lui et son rictus imbécile, jusqu’à la scène. La chanson commence par une bonne minute de playback avant que le pantin belge s’anime et se mette à beugler la suite des paroles. Affligé, je zappe. Rien ne nous aura été épargné.

Stromaé

Et dire qu’il se trouve des gens pour crier au génie devant ce bouffon. Son seul trait de génie, ce sont les paroles de Formidable, seule chanson valable à figurer sur Racine Carrée. “J’étais fort minable”, lance-t-il de sa voix de gars faussement bourré. Rassure-toi, tu l’es toujours. Tout chez toi, Stromae, sent le faux, le fabriqué. Un jour, quelqu’un t’a dit que tu étais le nouveau Jacques Brel. Un Brel 2.0. Putain, bobonne, j’ai trouvé le bon filon. Tu l’auras bientôt, ta robe Hermès ! Et toi, naïf que tu es, tu l’as cru. Tu t’es persuadé que tu étais vraiment le nouveau Jacques Brel.

Je t’imagine devant ta glace, singeant le grand Jacques. Tu voudrais avoir l’air, mais t’as pas l’air du tout. Pour être Brel, il faut vivre, ou avoir vécu. Alors, tu fais semblant. Tu gesticules, tu fais des moulinets avec tes bras, tu portes des tenues exubérantes. Tu forces un peu sur l’accent belge pour faire style. Je te propose d’intituler ton prochain disque Brel pour les midinettes, les ignares et les amnésiques. Au moins, on sera clair sur la marchandise. T’as pas le niveau, mec ! Même quand t’as un texte qui tient la route – ça t’arrive parfois – tu gâches tout avec tes instrus ringardes et insupportables. Sérieusement, c’est juste bon à animer une fête foraine, ta camelote. C’est de l’attrape-nigauds de première classe.

One thought on “J’ai écouté, j’ai pas aimé : Stromae – Racine Carrée”

  1. lemoine sylvie says:

    depuis le mec a vendu plus de 3 millions d album dans le monde a fait une tournee mondial a guiche ferme dans les plus grande salle a remplie le madison square garden est devenue une star international et apres a dit en revoir je me barre et peut etre a la prochaine et pour des les cons comme toi un beau doigt d honneur et pour etre honnete un peu
    aussi a c es fans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher les boutons
Cachez les boutons